Economies d'énergie


L'énergie la moins chère est celle dont on n'a pas besoin. Les économies d'énergie peuvent être trouvées dans de nombreux domaines comme le système de chauffage, l'installation d'une centrale d'air comprimé, le système de ventilation, l'enveloppe du bâtiment, la production de chaleur ou le système de diffusion de la chaleur. Avant que des mesures efficaces soient prises, les coûts d'investissement et  les économies qui en résultent doivent être estimés dans le cadre de la réalisation d'un concept énergétique.

 

 

L'efficacité des systèmes d'éclairage peut être améliorée en fonction de sa nature jusqu'à 80% grâce à l'utilisation de ballats, de réflecteurs, ds lampes efficaces d'économie d'énergie (T5 ou LED), la lumière du jour et/ou de contrôleurs de présence. Dans le cadre de concepts énergétiques, l'éclairage devrait également être étudié avec ou sans lumière du jour pour  en garantir le maximum d'économie d'énergie possible.

 

 

La production d'air comprimé est par nature un système énergivore. En général, ce sont  5 à 10% de l'énergie de production de l'air comprimé qui sont effectivement utilisés dans le process. Les économies d'énergie sont réalisées dans l'élimination des fuites et une utilisation plus efficace des séchoirs à air, récupérateurs de chaleur, le contrôle de la vitesse variable, l'uilisation de moteurs électriques, l'arrêt et l'arrêt partiel.

Dans le cadre de la réalisation d'un concept énergétique, les besoins réels ainsi que les fuites d'air doivent être déterminés avec précision pour optimiser l'efficacité énergétique.

 

 

Les procédés de refroidissement industriel représentent un potentiel important d'économie d'énergie. Habituellement la compression électrique est utilisée pour le refroidissement, sur le même principe que le réfrigérateur. Certaines des unités de refroidissement sont intégrées directement dans la machine, d'autres sont prévues pour refroidir les moteurs à travers un cycle de réfrigération.

Souvent, ces unités de refroidissement sont surdimensionnées et ont un mauvais rendement. Dans de nombreux cas, les unités de refroidissement à compression peuvent être remplacées par un circuit de refroidissement qui ne nécessite aucun compresseur. Le refroidissement adiabatique a lieu par exemple par refroidissement libre ( tour de refroidissement),  par une circulation d'eau ou par un refroidisseur hybride. En utilisant un tampon froid, l'alimentation en eau froide peut être adaptée de manière optimale aux besoins. Le refroidissement hybride fait appel au principe de la condensation pour parvenir à un net accroissement de performance.

Dans le bâtiment, il existe également de multiples alternatives à des systèmes de refroidissement électriques classiques (climatiseurs). Ces derniers nécessitent parfois le recours à des fluides frigorigènes utilisés à une température située entre 15 et 18°C. Dans ce cas, une alternative de refroidissement est possible par l'utilisation d'eaux souterraines ou de sondes géothermiques.

Les ponts thermiques sont des points faibles dans l'enveloppe du bâtiment. Ils se produisent partout où l'isolation est affaiblie par des composants tels que des colonnes, des balcons ou des coffrets de volets. Les ponts thermiques peuvent conduire à des problèmes de moisissures importants parce que l'air humide se condense sur les composants "froids et mal isolés".

Les bâtiments qui présentent une faible consommation en énergie doivent être conçus avec peu de ponts thermiques. Mais parfois les ponts thermiques sont surestimés, ce qui conduit à des coûts très élevés pour obtenir une consommation énergétique faible. Notre mission consiste à évaluer les problèmes de condensation en préparant les carnets de détails pour obtenir les consommations énergétiques les plus faibles possibles.

Les systèmes de ventilation sont souvent parmi les plus importants consommateurs d'énergie dans les bâtiments industriels, commerciaux et publics. Par l'utilisation de ventilation double flux qui permettent la récupération de chaleur, les consommations des systèmes de ventilation peut être réduite de 80%. Les potentiels d'économie d'énergie sont très élevés dans les ateliers de peinture industrielle, les laboratoires, les piscines et dans les locaux chauffés avec des aérothermes.

Les bâtiments résidentiels à faible consommation énergétique sont en général équipés de systèmes de ventilation avec des niveaux élevés de récupération de chaleur ( plus de 80%)

Les procédés industriels ont souvent lieu à des températures élevées (> à 150°C). Dans le cadre de ces processus, les températures d'échappement élevées sont refroidies par l'intermédiaire de tours de refroidissement. Grâce à l'utilisation d'échangeur de chaleur à gaz, ces flux de chaleur perdue peuvent être utilisés à des fins de chauffage, de production d'eau chaude ou dans des procédés industriels.